Pensionnat des As Index du Forum

Pensionnat des As
Qui êtes-vous ? Que venez-vous faire ici ? Ou plutôt : qu'avez-vous fait pour vous retrouver ici ? Vous croyez être tombe dans un internat normal ? Eh bien, non. Bienvenue au Pensionnat des As... Carreau, Pique, Cœur ou Trèfle ?

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RPG] Happy End. [PV Ju'] [Fini]

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Pensionnat des As Index du Forum -> +Bâtiment principal. -> Quartier des élèves; -> Dortoir fille -> Chambre 1
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ill'
Trèfle ~ Comtesse Vénérée

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2008
Messages: 2 887
Localisation: Au Pays des Merveilles!
Loisirs: Regarder le plafond.
Autres comptes: Charles Wenster, Allen, Lysistrata Andreani.
Particularité: Illusionniste.
Âge: 18 ans.
Anniversaire: 17 Mai.
Amour: JULIETTE! /PAM/
Féminin

MessagePosté le: Dim 17 Mai 2009 - 20:44    Sujet du message: [RPG] Happy End. [PV Ju'] [Fini] Répondre en citant

[Ill' a dix-huit ans todaaaaaaaaaay ><]

Ce matin là était spécial.
Pas que le soleil se soit levé bleu ou que le ciel n'ait viré au orange... Non, c'était quelque chose que les gens normaux - et surtout, à priori, les gens qui ne la connaissaient pas - ne pouvaient pas sentir. C'était en elle qu'il y avait le jour spécial. C'était en elle que, lorsqu'elle avait ouvert les yeux ce matin-là, recroquevillée à son habitude dans ses draps, quelque chose semblait être tombé, brisant les murs au passage. Personne d'autre ne le saurait jamais - mais c'était un jour spécial.
Ill' avait dix-huit ans.
Ce n'était pas tellement la chose en elle-même - avoir dix-huit ans, youplala tsouin tsouin, fiesta et desesperados toute la nuit, merci - mais ses conséquences. Car si Ill' avait dix-huit ans, elle était majeure. Si elle était majeure, elle était libre de ses actes. Et si elle était libre de ses actes, alors ça voulait dire que oui, pour là première fois depuis maintenant huit ans, elle était libre! Libre de sortir. De chercher Ayo. De recommencer quelque part. De faire des études normales. De couper le bizarre cordon qui s'était tissé avec cet endroit pour fuir, loin, très loin - un peu comme une lâche - et ne jamais y revenir. Il y avait tant de possibilités pour elle à présent! Elle avait ses papiers, elle avait un peu d'argent. Première visite, en avant pour le Manoir familial! Elle avait là-bas quelques comptes à régler avec ses parents, à supposer que ceux-ci ne soient toujours pas morts. Elle n'était plus la même. Et elle comptait bien leur faire payer sa propre souffrance.
Emergeant doucement, sans bruit comme si elle ne voulait pas réveiller Juliette et Aude-Lise, Ill' se redressa. Ses vêtements étaient tranquillement posés sur sa chaise, les autres attendaient sagement dans l'armoire, en face d'une valise noire poussiéreuse et qui lui semblait si petite tout à coup, qu'elle avait exhumé de sous son lit. Bizarre qu'elle ne parte pas en poussière, cette valise, vu son âge. C'était celle de son arrivée. Ce serait celle de son retour. Ses yeux papillotèrent dans la semi-pénombre du matin qui se levait doucement - quelle heure était-il? Cinq, six heures? Les rideaux tirés, elle ne voyait qu'un mince rai de lumière pâle qui se faufilait discrètement dans la pièce et éclairait chichement leurs affaires. Il allait faire bon aujourd'hui, elle le sentait dans la légère chaleur de la pièce. Comment rentrerait-elle à Paris? Bah, elle aviserait. Peut-être la Directrice aurait-elle une astuce pour elle, peut-être daignerait-elle lui prêter un peu d'argent. Il allait falloir qu'elle marche, c'était sûr.
Soupirant doucement, elle s'appuya sur le matelas et se leva, la bretelle de sa chemise de nuit blanche dégoulinant doucement sur son épaule, et s'approcha de la chaise où ses vêtements étaient entreposés. Elle enfila avec calme et douceur, le plus silencieusement possible, dans la pénombre, une jupe noire, un haut assorti, un manteau sombre ; elle se baissa et, entrebaillant la porte de l'armoire, entreprit de transposer ses affaires dans la valise qui, vu sa taille, ne tiendrait sans doute pas le coup. Elle fronça les sourcils. Ca allait être fâcheux, ça.
Mais déjà, elle entendait un léger bruit, comme un tissu qu'on froisse, derrière elle. Avait-elle réveillé une de ses collocataires? Merde. Elle tourna légèrement la tête, habillée mais toujours pas coiffée de ses couettes habituelles,  et ses cheveux firent une cascade sur ses épaules. Elle les dégagea d'un geste sec.
C'était la pénombre, mais même dans ce manque de lumière, elle pouvait voir que c'était Juliette qui avait bougé. Avec une moue dédaigneuse, qu'on ne verrait de toute façon pas dans le noir, Ill' se retourna vers ses propres affaires et, prenant moins garde au silence, continua de les entreposer dans la valise. Du moment que Juliette ne parlait pas, il n'y avait pas de problème à ce qu'elle reste là.
Sèchement, elle ferma le haut de la valise.
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________





Petit Citron, my love =3

Merci ma petite Isra >w<


Dernière édition par Ill' le Jeu 9 Juil 2009 - 14:44; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 17 Mai 2009 - 20:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Juliette
Pique ~ Admine Fantôme

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2008
Messages: 206
Localisation: Vous voyez le placard au fond? Et bien c'est chez moi ^^
Loisirs: S'occuper
Autres comptes: Yaourt, Rose, Lysistrata Andreani.
Particularité: Détruire.
Âge: 13 ans, non?
Anniversaire: J'ai oublié OO
Amour: Ill'! /PAM/
Féminin

MessagePosté le: Lun 25 Mai 2009 - 20:25    Sujet du message: [RPG] Happy End. [PV Ju'] [Fini] Répondre en citant

Comme quoi le bonheur était toujours accompagné du malheur. Le bonheur de s'endormir était proportionnel à l'agacement du réveil, chez Juliette. Rares étaient les fois où elle s'éveillait d'elle-même, agréablement, sans être surprise par un cauchemar, par un réveil ou encore par un étouffement du à une rotation de la tête vers l'oreiller.
Et ce matin était comme les autres. Un bruit parasite avait désagréablement titillé le tympan de l'endormie, enclenchant le réflexe chasse-moustique attendu et le contact douloureux de la main lâchée comme une bombe sur son oreille s'en suivant. Ouverture soudaine des paupières. La lumière s'invite dans les pupilles. Les sourcils se froncent à cette nouvelle douleur.
Good morning dear Juliette!
Marmonnant quelques insultes, la pensionnaire du tonerre [ne cherchez pas à comprendre, j'aime les rimes] se redressa, fusillant du regard l'insecte volant qui la narguait non loin, semblant lui indiquer innocemment une ombre dans la chambre.
Juliette plissa les yeux.
Ill'.
Merci cher moustique, tu as changé ma vie, j'ai pu voir Ill' ce matin pour lui souhaiter une bonne journée!
La fillette allait gentiment se rendormir lorsqu'un détail l'intrigua. Une valise. Près d'Ill'!
...
...
...
Que?!
N'aimant pas réfléchir, elle choisit la solution rapide ...
"Tu pars en voyage sans me dire au revoir?"
... poser la question.
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


By mi amor =3
Revenir en haut
Ill'
Trèfle ~ Comtesse Vénérée

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2008
Messages: 2 887
Localisation: Au Pays des Merveilles!
Loisirs: Regarder le plafond.
Autres comptes: Charles Wenster, Allen, Lysistrata Andreani.
Particularité: Illusionniste.
Âge: 18 ans.
Anniversaire: 17 Mai.
Amour: JULIETTE! /PAM/
Féminin

MessagePosté le: Lun 25 Mai 2009 - 21:18    Sujet du message: [RPG] Happy End. [PV Ju'] [Fini] Répondre en citant

Ce fut le bruit de quelqu'un visiblement en pleine séance d'auto-flagellation qui réveilla Ill' de sa rêverie affairée. Elle vidait l'armoire, secouait, pliait, les yeux dans le vide dans le noir de la chambre qu'elle ne risquait pas de revoir de sitôt, ses mains blanches semblaient luir dans le noir lorsqu'elles lissaient les plis des chemises qu'elle rangeait avec les attitudes maniaques d'un vieux garçon, et c'était à peu près la seule chose qui bougeait dans cette pièce jusqu'à ce que, justement, le bruit de quelqu'un qui pour une obscure raison vient de se baffer la fit sursauter. Comprenez, les moines flagelleurs, c'est un peu passé de mode, maintenant, et on avait du mal à voir tranquillement quelqu'un se taper tout seul sans avoir au moins un petit haussement de sourcil. Et cela ne rata pas. Ill' haussa même les DEUX sourcils. Elle avait dix-huit ans aujourd'hui, elle pouvait au moins se permettre cette petite folie, n'est-ce pas?
Et c'est ainsi avec les sourcils retroussés sur son front que Ill' passablement surprise se retourna vers le lit-double et comprit immédiatement ce qui avait causé le charmant bruit de claque qu'elle avait entendu. Un vicieux moustique, entre elle et la gamine aux cheveux noirs, semblait les désigner mutuellement de ses petites ailes insupportables, comme s'il se prenait pour la patrone d'une agence matrimoniale et qu'il avait été là pour leur permettre de s'échanger quelques mots avant qu'elle ne se barre du Pensionnat. Corvée dont, soit dit en passant, elle aurait préféré se passer, mais il fallait croire que ne pas faire d'adieux était ici d'une impolitesse extrême, car elle n'eut pas le choix, Juliette visiblement endormie l'ayant à présent abordée. Dans les vapes dans sa chemise de nuit, elle lui lançait le regard vaguement vitreux de celles qui viennent de se réveiller et qui auraient préféré rester au lit. Il y avait néanmoins une alerte inconnue dans les yeux de Juliette, lorsqu'elle l'accusa de la quitter sans la prévenir.
"Tu pars en voyage sans me dire au revoir?"
Comment s'en était-elle aper... Ah. Les valises, forcément, comment aurait-elle su sinon que Ill' quittait le bien-aimé pensionnat maternel pour voler de ses propres ailes. Quoi que vu sa phrase, elle pensait juste à un voyage. Elle avait quoi dans la cervelle, du ragoût? Et encore - c'est bon le ragoût. Bref. Toujours est-il que sa vitesse de réflexion était loin d'être des plus rapides. En tant normal, Ill' aurait sans doute répliqué quelque chose qui ne répondrait pas à sa question et qui serait follement désagréable, pour rabattre son caquet à la mini-défenestreuse, mais aujourd'hui était un jour spécial. Elle avait dix-huit ans. Elle avait dix-huit ans. Elle avait dix-huit ans! Son regard pétillait - chose étonamment rare. On aurait presque pu, mais presque, et en étant absolument attentif, y déceler un chouïa de bonheur - mais peut-être n'était-ce qu'une illusion...
Quittant le regard de Juliette d'un air satisfait, elle se pencha à nouveau vers sa valise. Elle était presque faite. Elle décrocha une robe et la plia précautionneusement, un sourire voulant éclore au coin des lèvres, pour tourna la tête vers sa collocataire, la même moue sur le visage.
"Oui. Un très long voyage" professa-t-elle comme si elle se prenait pour le prophète, avant de laisser ses regars à la robe. Elle la dévisagea un instant comme si elle avait obtenu la sagesse universelle, puis lâcha comme ça, tout-à-trac :
"J'ai dix-huit ans"
Elle laissa tomber la robe dans la valise. La voix était bizzarrement moins joyeuse, tout à coup. Elle laissait le soin à Juliette d'en faire la conclusion.
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________





Petit Citron, my love =3

Merci ma petite Isra >w<
Revenir en haut
Juliette
Pique ~ Admine Fantôme

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2008
Messages: 206
Localisation: Vous voyez le placard au fond? Et bien c'est chez moi ^^
Loisirs: S'occuper
Autres comptes: Yaourt, Rose, Lysistrata Andreani.
Particularité: Détruire.
Âge: 13 ans, non?
Anniversaire: J'ai oublié OO
Amour: Ill'! /PAM/
Féminin

MessagePosté le: Mer 3 Juin 2009 - 14:39    Sujet du message: [RPG] Happy End. [PV Ju'] [Fini] Répondre en citant

Juliette laissa Ill' continuer son petit trip d'autosatisfaction tranquille, son petit sourire au coin de ses lèvres. Ses sentiments et sensations étaient contradictoires, dans sa tête de gamine endormie.
Alors comme ça elle partait pour de bon ?
...
Que va dire la Directrice...
Elle fit une moue boudeuse.
Plus qu'Aude-Lise à embêter. Flûte. Elle pourait toujours l'enquiquiner avec l'ange Gabriel [ le retour ] mais ce n'était pas le genre de fille marrante à défenestrer. Une chose est sûre : Ill' allait lui manquer, d'une façon ou d'une autre. La fillette resta plus de temps que prévu dans sa méditation : ce fichu moustique avait un don pour la déconcentrer et il lui fallait trouver une bonne réplique de si bon matin. Que dire?
Sa chère collocataire s'faisait la malle, ciel, que dire...
"Euh. Joyeux Anniversaire."
Le moustique lui laissa un joli petit bouton sur le poignet. Saloperie. Ca déconcentre, ces machins!...
Juliette, après une belle grimace, tenta de se rattraper :
"Si c'est pas malheureux de te voir t'enfuir comme cela. Apparemment c'est une manie des jeunes adultes de partir sans dire au revoir..."
Elle soupira, s'ébouriffant les cheveux.
"Et dire que je ne connais même pas ton vrai nom..."

[ désolée, c'est court et en plus j'suis en r'tard > < ]
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


By mi amor =3
Revenir en haut
Ill'
Trèfle ~ Comtesse Vénérée

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2008
Messages: 2 887
Localisation: Au Pays des Merveilles!
Loisirs: Regarder le plafond.
Autres comptes: Charles Wenster, Allen, Lysistrata Andreani.
Particularité: Illusionniste.
Âge: 18 ans.
Anniversaire: 17 Mai.
Amour: JULIETTE! /PAM/
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Juin 2009 - 19:37    Sujet du message: [RPG] Happy End. [PV Ju'] [Fini] Répondre en citant

Joyeux Anniversaire?
Hé bien, il fallait que Juliette soit bien peu en forme ce matin pour qu'elle ne trouve que ça à répliquer à sa fracassante déclaration. C'était vrai, sa collocataire bien-aimée, celle avec laquelle elle avait partagé tant d'expériences magnifiques et enrichissantes - défenestrages, visites à l'infirmerie, rencontres stupides dans les douches, french kiss douteux à un bal de Noël qui l'était tout autant, saoulage au cidre casino, batailles de polochons endiablées! - , après qu'elle lui ait annoncé qu'elle avait 18 ans et que par conséquent elle allait devoir se barrer et tout le shmiliblick dramatique qui allait avec, tout ce que trouvait à lui dire cette collocataire donc, c'était Joyeux Anniversaire? Bon, d'accord, c'est ce que disent généralement tous les êtres humains normaux dans ces situations. Mais Juliette n'était pas normale. Elle devait être fatiguée, tiens.
Mais pourtant elle continua, l'air lassée et toujours terriblement dans les vapes. Elle avait fait quoi hier pour être dans cet état? N'avait-elle pas cours, aussi, ce matin? (cours qu'Ill' allait sécher pour la première fois en sept ans. applaudissements) Mais allez savoir avec Juliette, et de toute manière, elle ne voulait pas savoir. La voix de la gamine était bizarre, endormie et remplie de plein de sentiments bizarrement contradictoires. Une manie des jeunes adultes. Ill' tressaillit. Sans doute faisait-elle encore référence à lui - lui dont elle ne connaissait toujours pas le nom, l'âge ou le visage, ou même l'existence, qui se manifestait juste par les cicatrices croisées qui se faisaient oublier sur le bras de Juliette. Alors donc, c'était lui qui était parti? Ca collait avec sa théorie du plaquage, mais vraisemblablement, c'était plus dramatique que cela. Il n'était pas mort non plus. Donc il était juste... parti? Ill' songea brièvement à lui et à ses 21 ans maintenant, qui devait se la couler douce maintenant. Elle pensa à Ayo aussi. L'attendait-elle quelque part? Lui en voulait-elle? Qu'allait-elle faire en sortant réellement de ce Pensionnat?
Ill' tressaillit. Pas de projets. Pas tout de suite. Elle se barrait, on voyait après.
Parce qu'après tout, il y avait d'autres mots après la prophétie de Juliette, et Ill' s'apercut alors en même temps qu'elle que non, elle ne lui avait jamais dit son nom. Son si beau nom, trop long, trop lourd, trop étouffant, qu'Ayo avait réduit en trois lettres aériennes et une apostrophe qui s'envolait, Ill'. On avait du mal à comprendre que ces trois noms étaient son vrai prénom. Isabellalisbethrosaline. Mais avec des espaces au milieu. Alors elle soupira, ménageant ses effets, et se retournant vers Juliette pour accrocher son regard dans la pénombre, comme si elle voulait lui faire comprendre quelque chose, elle lâcha juste :
"Isabella Lisbeth Rosaline de la Fontaine."
Après un nom aussi alambiqué, il n'y avait plus vraiment grand chose à dire.
Ill' ferma enfin la valise. Claqua la porte de l'armoire. Lissa sa robe. Se leva.
Elle avait le bizarre sentiment qu'il manquait quelque chose.
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________





Petit Citron, my love =3

Merci ma petite Isra >w<
Revenir en haut
Juliette
Pique ~ Admine Fantôme

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2008
Messages: 206
Localisation: Vous voyez le placard au fond? Et bien c'est chez moi ^^
Loisirs: S'occuper
Autres comptes: Yaourt, Rose, Lysistrata Andreani.
Particularité: Détruire.
Âge: 13 ans, non?
Anniversaire: J'ai oublié OO
Amour: Ill'! /PAM/
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Juin 2009 - 19:19    Sujet du message: [RPG] Happy End. [PV Ju'] [Fini] Répondre en citant

Wah.
IsabellaLisbethRosalinedelaFontaine.
Juliette se permit de déformer son beau visage avec un sourcil levé et un air inévitablement perplexe. Ah. D'accord. Carrément. Ca rentrait comment sur sa carte scolaire?!
Elle aurait pu pouffer si l'heure n'était aux départs, se moquant de son adulte de collocataire histoire de se moquer tout simplement. Mais elle ne le dit pas. Elle se contenta d'un petit sourire sarcastique et d'une réplique vaseuse :
" De la Fontaine comme le poète? "
Juliette jeta la tête en arrière, baillant une énième fois, s'étirant deux, trois fois et rejetant ses draps.
" ... Et maintenant? Que vas-tu faire dehors? " demanda-t-elle avec un brin de jalousie dans le ton, arrêtant sa gymnastique pour fixer Ill'.
Toujours le fichu moustique aui allait de l'une à l'autre avec un faible bourdonnement d'ailes.
Juliette perdit son sourire.
Elle leva le bras vers la bête et referma son poing.
Il y eut un inaudible plof et le machin volant explosa.
Elle était jalouse.
Encore cinq ans.
Encore cinq foutues années à vivre ici.
Et quand le dong des dix-huit ans sonnera, lui, il sera devenu quoi?
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


By mi amor =3
Revenir en haut
Ill'
Trèfle ~ Comtesse Vénérée

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2008
Messages: 2 887
Localisation: Au Pays des Merveilles!
Loisirs: Regarder le plafond.
Autres comptes: Charles Wenster, Allen, Lysistrata Andreani.
Particularité: Illusionniste.
Âge: 18 ans.
Anniversaire: 17 Mai.
Amour: JULIETTE! /PAM/
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Juin 2009 - 21:12    Sujet du message: [RPG] Happy End. [PV Ju'] [Fini] Répondre en citant

Un jour, Ill' marquerait sur un carnet le nombre de fois où l'on avait fait la référence au poète lorsqu'elle révélait telle une prestidigitatrice son nom complet. Si elle avait exigé un euro à chaque fois, elle aurait sans doute de quoi se payer son billet de train pour Paris aujourd'hui, et même assez pour s'acheter un pain au chocolat sur le trajet. L'idée la fit sourire mentalement. Elle allait respirer. Elle allait manger de la baguette chaude. Elle allait se ballader dans des rues pleines de gens désespérément normaux - et bien qu'en temps normal cette idée soit incroyablement déprimante, aujourd'hui elle était la promesse d'un futur nouveau - elle allait voir de vraies étoiles et la chappe de brume des trains qui s'envole dans les Gares, elle allait à nouveau voir le monde. Ill' se sentit pleine d'amour. C'était ultra-niais, mais c'était comme ça, elle aurait voulu soudainement prendre Juliette dans ses bras. Juste une fraction de secondes. Puis cela lui passa.
Ce qu'elle allait faire une fois dehors?
Elle fit un sourire de crocodile à Juliette.
"Casser la gueule à mes parents!"
Bordel, qu'est-ce que ça allait faire du bien!
Dans la pénombre, cheveux lâchés et manteau noir, elle devait sans doute paraître un peu inquiétante à annoncer ainsi tout à trac ses projets d'avenir. Surtout que ceux-ci n'étaient pas des plus pacifiques - mais c'était la vérité. Elle allait retourner au manoir familial en défoncant la porte d'un coup de talon et ferait payer une bonne fois pour toute leur mépris et leur lâcheté à ses parents. Si ses frères étaient là aussi, ces deux grands abrutis qui devaient avoir la trentaine tranquille, trois gosses chacuns et qu'elle avait vus deux fois dans sa vie, elle leur ferait savoir qu'elle existait, elle, la petite soeur indigne, celle qui avait sali l'honneur de c'te famille de bourges insupportable. Ill' se comportait comme ce qu'elle était, une dame de son rang, et elle le savait. Mais parfois, elle avait une de ses envies de lâcher les attaches et d'envoyer tout se foutre en l'air!
Elle attrapa une brosse et un élastique et tout en regardant toujours Juliette, commenca la dure toilette de ses cheveux. Avec ça, elle ne sortirait pas de la pièce avant une demie-heure, cette maniaque. On a tous nos petits dadas, hein. Son regard se fit plus songeur. Plus besoin de cachotteries, elle se barrait, elle ne reverrait plus jamais Juliette et ce serait réciproque. Sans doute que la sale gamine, son alter-ego rajeuni, lui manquerait quelque peu, mais elle apprécierait de pouvoir se trouver près d'une fenêtre sans ressentir de frissons.
"Je chercherais Ayo aussi." Elle passa l'élastique dans ses cheveux, serra. "Ayo. Celle qui est dans le coeur que tu as fait battre à 120 pulsations par minutes. Tu t'en souviens?" Elle désigna la fenêtre. Sourit doucement.
"Toi aussi, tu iras chercher celui que tu aimes, quand tu sortiras d'ici, n'est-ce pas?"
Ill' était douce. Ill' était gentille. Il y avait un bug. Mais cela lui plaisait. Lâche les amarres, lâche ta vie, tu te barres, Ill'!
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________





Petit Citron, my love =3

Merci ma petite Isra >w<
Revenir en haut
Juliette
Pique ~ Admine Fantôme

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2008
Messages: 206
Localisation: Vous voyez le placard au fond? Et bien c'est chez moi ^^
Loisirs: S'occuper
Autres comptes: Yaourt, Rose, Lysistrata Andreani.
Particularité: Détruire.
Âge: 13 ans, non?
Anniversaire: J'ai oublié OO
Amour: Ill'! /PAM/
Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Juin 2009 - 21:48    Sujet du message: [RPG] Happy End. [PV Ju'] [Fini] Répondre en citant

Good lord.
Ill', Ill', Ill'.
Où es-tu? Qui t'as kidnappée?
Et toi, là, la souriante, l'aimable, la douce, qui es-tu, traîtresse, et qu'as-tu fais d'Isabella Lisbeth Rosaline de la Fontaine ?!...
Juliette se permit les grands yeux étonnés face à la soudaine transformation. Le sourcil levé, aujourd'hui, c'était dépassé.
Après un silence presque invisible, histoire de se remettre de ses émotions, la fillette réagit enfin.
Un sourire.
Pas le sourire faux-cul.
Pas le sourire moqueur.
Mais le demi-sourire amusé et heureux éclairant timidement son visage encore pâle, faute de l'heure de son réveil. Pour une fois, elle faisait son âge. Le petit air un peu mature qui pétillait dans ses yeux, le petit sourire, le visage fatigué et les cheveux en bataille, la transformaient. Bon dieu, ça faisait combien d'années qu'elle n'avait pas eu ce visage-là? Une, deux, trois? ... La vache, ça fait bizarre à la machoire quand même. Elle était plus habituée.
Un, deux, trois, applaudissez.
C'était Ill' qui lui avait arraché cet air-là.
Au bout de trois ans, on avait réussi.
Juliette pouffa légèrement, et lâcha avec une petite rougeur sur les joues comme celle qu'attrapent les gamins lorsqu'ils sont tout sourire finalement sa réponse :
"Ouais, si tu croises un crétin japonais qui ressemble à une fille et qui se ballade avec un katana et des fringues bizarres, passe-lui le bonjour d'une abrutie de gamine qui marchait sur ses couettes."
Bien sûr qu'elle irait le chercher. Bien sûr, elle ne l'oublierait pas, dès qu'elle aurait sa majorité, adieu pensionnat chéri, bonjour liberté, elle irait choper son japonais à la con et elle irait passer le bonjour à sa collocataire par la même occasion.
Juliette bailla, balançant ses draps au niveau de son pied, triturant frénétiquement son oreiller.
" ... Et dit lui de préparer les paquets de bonbons au citron."
Elle ricana. Elle s'était remise aux messages codés, là?
" Bonne chance si t'as besoin d'une défenestratrice, hésite pas à me prévenir! "
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


By mi amor =3
Revenir en haut
Ill'
Trèfle ~ Comtesse Vénérée

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2008
Messages: 2 887
Localisation: Au Pays des Merveilles!
Loisirs: Regarder le plafond.
Autres comptes: Charles Wenster, Allen, Lysistrata Andreani.
Particularité: Illusionniste.
Âge: 18 ans.
Anniversaire: 17 Mai.
Amour: JULIETTE! /PAM/
Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Juin 2009 - 21:59    Sujet du message: [RPG] Happy End. [PV Ju'] [Fini] Répondre en citant

On aurait dit que le temps était aux petits lapins. Ill' souriait, Juliette souriait, le monde était content, le monde était heureux. Et en plus particulier ces deux abruties-là qui se ressemblaient terriblement et qui commencaient à s'en apercevoir uniquement maintenant. C'était qu'il fallait être douées, mesdames, mesdemoiselles, messieurs ; le jour où Ill' partait. Comme quoi on ne s'apercoit des choses qu'on aime qu'une fois qu'on les quitte, n'est-ce pas? Huhuhu.
Ill' fit son éternel sourire sardonique à Juliette. Oui, parce que les sourires gentils-niais-je-t'aime-moi-aussi ça commencait à la saturer un petit peu là. Alors on sauve les meubles, la tapisserie et même le parquet si on peut, la réputation si y a la place, et on fait des sourires pas nets, au fond y a que ça de vrai, et puis selon Juliette se haïr c'est les bonnes bases d'une relation amoureuse, alors haïssons-nous en courant dans les champs tu veux ma petite Juliette.
Ainsi donc, sourire sardonique. Une défenestratrice? Ho, elle n'y manquerait pas. Quoi que vu son état, elle préfèrerait jeter elle-même ses parents par les fenêtres - le plaisir n'en serait que plus grand. On n'est bien servi que par soi-même, n'est-ce pas? Bon, rien de tel qu'une professionnelle pour finir le boulot, si par malheur ils étaient tombés sur un matelas qui trainait par là et qu'ils s'en étaient sortis sans trop de mal. Oui, Juliette pourrait toujours servir! On a toujours besoin de plus petit que soi, de toute façon.
"Je n'y manquerais pas" apprécia-t-elle donc.
Elle se laissa songeuse quelques instants. Il était japonais, lui aussi. Juliette avait des couettes, avant? Difficile de l'imaginer. Elle la voyait bien trébucher sur ses couettes et se casser la figure, remarque. C'était bien son style. Elle hocha la tête, finit ses deux couettes, resserra une dernière fois l'élastique, se leva, la valise à bout de bras, resserra le premier bouton de son manteau - on était en mai, mais les matins étaient frais. Une douce euphorie un peu triste la prenait aux tripes. Elle s'en allait, pour de bon. Sur le lit, Aude dormait encore. Ill' lui jeta un regard presque gentil. Elle avait les cheveux bleus mais au fond, elle ne la détestait pas vraiment. Elle en venait presque à espérer que Ju ne la tuerait pas pendant qu'elle ne serait pas là.
Elle se dirigea vers la porte, se retourna vers Juliette.
"Rendors-toi" lui intima-t-elle comme une mère qui s'en va au travail. "J'transmettrais ton message si je le vois Et..."
Elle hésita.
"Si tu la croises, fais passer à la dirlo que je reviendrais."
Sa voix était encore ferme, mais elle craignait qu'elle ne le soit plus pour longtemps.
Elle poussa la porte.
"Sois sage."



[ Et ainsi je clos ce dernier RP. ]
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________





Petit Citron, my love =3

Merci ma petite Isra >w<
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:47    Sujet du message: [RPG] Happy End. [PV Ju'] [Fini]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Pensionnat des As Index du Forum -> +Bâtiment principal. -> Quartier des élèves; -> Dortoir fille -> Chambre 1 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com